La communication Alternative et Augmentée 

ou CAA

«  Ne pas pouvoir parler ne signifie pas que l’on n’a rien à dire »

Rosemarry Crossley

 

La communication est essentielle pour le développement de chacun, y compris et surtout pour les personnes en situation de handicap.

Un handicap de communication gêne ou empêche la parole ou la compréhension.

La parole n’est pas le seul moyen de communiquer, nous utilisons aussi :

le langage corporel, le regard, les mimiques, les gestes, les signes, l’écriture, le Facile à Lire et à Comprendre, le braille, les objets, symboles et pictogrammes…

Les enfants en situation de polyhandicap sont souvent « non verbaux ». C’est à dire que pour de multiples raisons le langage oral est impossible. A ceci se rajoute d’autres facteurs qui entravent gravement leurs possibilités de communication : la sévérité de l’handicap moteur et l’impossibilité de se mouvoir, les troubles autistiques, un handicap cognitif sévère…

Cependant, il est indispensable pour son développement d’offrir à l’enfant un moyen pour s’exprimer.

« Avoir des mots pour vivre est un besoin et un droit humain fondamental ! »

La CAA (communication alternative et augmentée) propose de nombreuses solutions permettant de s’adapter aux besoins et aux particularités de chaque enfant afin de lui permettre de trouver la méthode, l’outil le plus adapté permettant de communiquer avec son entourage.

Elle propose d’autres moyens de communication : signes et gestes, objets, images, symboles, applications, synthèses vocales et logiciels.

Elle est dite « alternative » lorsqu’elle remplace une parole absente ;

Elle est dite « augmentée ou améliorée » lorsqu’elle soutient l’expression de la personne.

Elle contribue à favoriser l’épanouissement personnel et la participation sociale.

C’est un monde nouveau qui s’ouvre à l’enfant dès lors qu’il ne se retrouve plus en position de l’être dont on décide tout, dont on traduit les besoins (parfois faussement), à qui on impose des choses…

Non ! Il est alors acteur de sa communication, exprime son avis, ses besoins, formule des choix, entre dans de nouvelles dimensions cognitives…

L’accès au monde de la communication permet de « débloquer » bons nombres de chemins menant à de nouvelles compétences dans bien d’autres domaines.

Nous sommes formés à  différentes méthodes de CAA et à l’utilisation de différents outils et matériels, afin de pouvoir aider les enfants à trouver la voie de communication la plus adaptée à leur profil, de ne pas les laisser « emmurer dans leur silence », d’accompagner la famille sur ce trésor qu’est de pouvoir communiquer avec son enfant même lourdement handicapé.

 

Nous souhaitons également nous questionner et nous pencher sur la question de la mise en œuvre de situations de communication entre enfants et d’enfant à adulte. Il ne s’agit pas uniquement de trouver l’outil adapté mais bel et bien de réfléchir sur l’ensemble des modalités permettant de mettre en place cette communication (et les facteurs impliqués sont nombreux…).

Notre ambition est de devenir un "centre pilote CAA et polyhandicap" sur notre territoire local (voir projet).

La tâche est complexe et le travail très compliqué. Cela demande une immersion, un bain de langage dans plusieurs dimensions (orale, gestuelle, imagée, pictographiée…). Cela peut prendre des années pour réussir à trouver une solution permettant à un enfant de répondre OUI/NON, voir ne jamais aboutir. Mais cela ne doit pas être un prétexte pour ne pas essayer, car le jour où l’enfant y arrive cela lui garantit un bonheur immense et un tournant dans sa vie.

« Je crois que le plus beau cadeau qu’on puisse faire à son enfant qui ne peut pas parler, c’est d’essayer de lui rendre le langage « accessible ». 

Mathilde Suc Mella

Ressources de CAA :

IMG_4074_edited

IMG_4074_edited

IMG_6452

IMG_6452

IMG_4163

IMG_4163

© Réalisé par Audrey Boulogne pour l'Association "Des carrés dans des ronds"

Facebook | Contact | Newsletter | Espace Presse | Emploi
Nous soutenir | Devenir bénévoles

Mentions Légales | Plan du Site